TONY GARNIER

UN MUSEE ORIGINAL

 Historique

 Dimension artistique

 Dimension
 architecturale
 & urbaine

 Dimension sociale

LES VISITES

LA PROGRAMMATION CULTURELLE

S'ENGAGER AVEC
LE MUSEE URBAIN

    INFOS PRATIQUES
    CONTACTS






Dimension sociale








combat
memory
doyou



Le combat des habitants

S’il est une dimension exceptionnelle dans l’histoire du Musée Urbain Tony Garnier, c’est bien celle du rôle déterminant joué par ses habitants pour revaloriser l’image de leur quartier, trop longtemps assimilée à celle des banlieues.

Le Musée Urbain Tony Garnier est le fruit de leur combat.

Regroupés, à partir de 1983, en un Comité des locataires ils réclament et obtiennent la réhabilitation de leur quartier. Il faut dire que depuis leur inauguration en 1934, les immeubles construits par Tony Garnier n’ont bénéficié d’aucune rénovation. Les murs des immeubles ont noirci. L’absence d’ascenseurs est cruellement ressentie par une population vieillissante. Les immeubles ne sont plus aux normes de confort. Les locataires ont même dû aménager dans leurs appartements des salles de bain, inexistantes à l’origine.

Pendant 12 ans, le Comité des locataires se fera le porte-parole des locataires auprès de l’OPAC du Grand Lyon, pour défendre leurs intérêts, obtenir une évolution du programme de réhabilitation, lancé en 1985, et veiller à la bonne réalisation des travaux. Ses représentants participeront à toutes les réunions de chantier hebdomadaires, devenant ainsi de véritables professionnels de la réhabilitation et des médiateurs hors-pair.

De leur rencontre avec les artistes de la Cité de la Création, début 1988, naîtra l’idée du Musée Urbain Tony Garnier. Les habitants s’en feront les ardents promoteurs auprès des élus, de l’OPAC du Grand Lyon et des services techniques concernés de l’Etat et des collectivités territoriales.

En soulignant le caractère patrimonial du quartier, en mettant en avant la figure emblématique de Tony Garnier, et en obtenant la création d’un lieu culturel unique, ils ont largement contribué à la réhabilitation de l’image du quartier auprès des habitants de l’agglomération lyonnaise.



Mémoire du quartier des Etats-Unis

2004 marque le 70e anniversaire de l’inauguration de la cité d’Habitations à Bon Marché construite par Tony Garnier.

A cette occasion, le Musée Urbain Tony Garnier mène un important travail de recherche sur l’histoire du quartier des Etats-Unis. Ses objectifs sont de :

- Collecter la mémoire vivante du quartier des Etats-Unis ;
- Transmettre cette histoire aux nouveaux habitants ;
- Sensibiliser les habitants à la valeur patrimoniale de l’histoire de leur lieu de vie.

Les habitants sont au cœur de ce projet.




Vous voulez participer ?

Pour participer à ces activités, contactez-nous à :

Musée Urbain Tony Garnier
4, rue des Serpollières
69008 LYON
Tel : 04 78 75 16 75
musee@mutg.org

Projet conduit en collaboration avec le Centre Social des Etats-Unis et LaPsUs, groupe vocal et mouvementé. Financé dans le cadre de la politique de la ville par la Ville de Lyon, la Région Rhône-Alpes, l’Etat (DRAC) et le FASILD.

































































 

 


 

 

 

 

haut de la page