La Caisse d’Epargne Rhône-Alpes Lyon partenaire du Musée Urbain Tony Garnier

DANS LE SENS DE L’HISTOIRE …


La Caisse d’Epargne Rhône-Alpes Lyon, bien ancrée dans la vie quotidienne de ses concitoyens depuis près de deux siècles, initie et soutient des actions socialement utiles et susceptibles de concourir à l’épanouissement de l’individu au sein de la collectivité et à l’amélioration de son cadre de vie.

Au printemps 1993, le Musée Urbain Tony Garnier entre dans sa phase internationale et le cercle des bâtisseurs de la cité s’ouvre alors aux entreprises privées pour réaliser cette étape symbole de l’ouverture du quartier sur le monde.

Le projet de réhabilitation innovant sur le plan social, culturel et artistique répond parfaitement aux exigences de la Caisse d’Epargne Rhône-Alpes Lyon et motive son adhésion. Elle signe le 30 mars 1993 une convention triennale avec les artistes Cité de la Création.

Cette convention, portant sur le financement des six fresques internationales, sera prorogée en 1996 pour assurer celui des mobiliers et murs signalétiques dotant ainsi la Cité Tony Garnier de ses signes extérieurs muséographiques.


L’Engagement de la Caisse d’Epargne : le mieux-vivre des habitants

L’engagement de la Caisse d’Epargne est né de l’authenticité du projet et de la volonté de tous les bâtisseurs du Musée de relever ensemble le défi de la réhabilitation d’une cité HLM où la culture a joué un rôle primordial et novateur dans l’adhésion de chacun à cette grande œuvre sociale.

L’opiniâtreté des habitants, spontanément acteurs de leur mieux-vivre, la créativité des artistes, révélateurs de la mémoire des lieux, la volonté des pouvoirs publics à ouvrir une voie nouvelle dans le domaine de la réhabilitation des quartiers ont donné au projet sa crédibilité, facteur-clé de l’engagement de la Caisse d’Epargne.


Le logement social et la Caisse d’Epargne : l’épargne des uns pour le logement des autres

Un Français sur deux possède un livret A. Aucun autre placement financier ne bénéficie d’une telle notoriété. Moins connue en revanche est son utilité économique et sociale et sa contribution active aux missions d’intérêt général au niveau local.
Sur ces principes de solidarité se sont notamment développés les relations de proximité actuelles qu’entretient la Caisse d’Epargne avec les bâtisseurs d’habitat social, notamment l’OPAC du Grand Lyon, maître d’ouvrage du Musée Urbain Tony Garnier.