La carrière lyonnaise d'un amoureux de sa ville

Très attaché à ses racines, Tony Garnier décide, à la fin de son séjour romain, de revenir dans sa ville natale.
Le Maire Victor Augagneur, lui confie un premier chantier en 1904 : La réalisation d’une laiterie-vacherie moderne, dans le célèbre Parc de la Tête d’Or. Le maire, satisfait du travail du jeune architecte, ne manque pas de le recommander à son successeur, Édouard Herriot. C’est alors le début d’une longue et fructueuse collaboration entre les deux hommes.

Édouard Herriot confiera à Tony Garnier, l’essentiel des grands travaux de la ville :
Les abattoirs de la Mouche et le marché aux bestiaux, l’hôpital de Grange-Blanche, le stade municipal de Gerland et le quartier des États-Unis.

précédent
suivant